LUMIÈRE PULSÉE - ÉPILATION LONGUE DURÉE

La lumière pulsée (IPL) réduit significativement le nombre de poils à hauteur de 60 à 90 % et traite les grandes zones plus rapidement. Elle peut être pratiquée sur les phototypes I à IV bien qu’elle offre le meilleur résultat aux peaux claires avec une pilosité présentant une pigmentation foncée. 

icone description prestation beauté du regard Carroussel Beauté

DESCRIPTION

L’IPL permet une réduction de la pilosité permanente. Ce traitement diffuse sur la peau une onde de lumière, laquelle une fois absorbée se convertit en chaleur pour détruire les follicules pileux

icone entretien prestation beauté du regard Carroussel Beauté

ENTRETIEN

Après votre séance, appliquez un produit cicatrisant, apaisant et régénérant matin et soir pendant 4 jours. Pas d’exposition au soleil pendant la durée du traitement, pas de produits photosensibilisants, ni de sauna, hammam durant 24 heures

icone retouche prestation beauté du regard Carroussel Beauté

SÉANCES

Il faut compter entre 5 à 8 séances pour arriver à obtenir une réduction permanente de 60% à 90% à raison d’une séance toutes les 8 à 14 semaines. Pour un résultat optimum, il faut que le poil soit en phase de croissance

Quel est mon phototype ? 

Seuls les phototypes I à IV peuvent être traités en lumière pulsée. Consultez la FAQ pour plus de renseignements sur le déroulé du traitement ainsi que sur les modalités d’accès. 

phototypes lumière pulsée carroussel beauté

FAQ

Aussi appelée IPL en anglais, c’est une des techniques d’épilation longue durée efficace à hauteur de 60 à 90%. Elle consiste à impulser une onde lumineuse qui se transforme en chaleur pour détruire les follicules pileux.

Nous l’utilisons sur les zones de forte densité de pilosité et uniquement sur les poils foncés (châtains, bruns ou noirs). Si vous souhaitez épiler des poils clairs ou des zones non traitables à la lumière pulsée comme le duvet, nous vous proposons de faire de l’épilation par thermolyse.

Les deux techniques permettent de détruire les cellules germinatives responsables de la repousse des poils. Le laser émet une lumière monochromatique (d’une couleur seulement) qui cible chaque poil, un à un, tandis que l’IPL utilise une lumière poly chromatique et qui va s’étendre sur une plus grande région.

Afin de savoir si l’épilation par lumière pulsée est adaptée à vos besoins, une première consultation avec Audrey est nécessaire. Cette consultation, d’une durée de 45 minutes, va permettre à notre experte en lumière pulsée d’échanger avec vous sur vos besoins, vos attentes, et de pouvoir faire un flash test pour connaître la réaction de votre peau. 

Seulement les phototypes I à IV peuvent bénéficier du traitement par lumière pulsée. Pour le phototype I, le flash test doit être fait 10 minutes à 24 heures avant la 1ère séance. Pour les phototypes II à IV, il doit avoir lieu 3 heures à 24 heures avant à la 1ère séance.

Si vous souhaitez épiler une petite zone ou une région où les poils sont clairs, nous vous proposons l’épilation par thermolyse.

La douleur est une donnée relative propre à chaque client(e). Les impacts du flash de lumière sur la peau peuvent être désagréables selon les zones traitées. La sensation du flash sur la peau est comparable à celui d’un léger coup d’élastique.

Notre experte lumière pulsée est formée pour vous offrir un traitement au confort maximal selon des normes d’hygiène strictes.  

Il vous reste une fine partie de poils sur la zone traitée à la lumière pulsée ou au laser ? Il est tout à fait possible de finaliser le traitement avec l’épilation définitive par Haute Fréquence® pour un résultat 100% définitif !

La technique consiste à émettre une impulsion lumineuse qui agit directement sur le pigment du poil afin de détruire les cellules responsables de la repousse. 

Notre experte lumière pulsée utilise une machine haute technologie dotée d’une large surface de contact et d’un flash puissant afin de pouvoir traiter de grandes zones du corps de façon rapide et efficace. Un gel de contact est appliqué sur la peau de la zone traitée. Notre appareil filtre les UVA, B et C et les infrarouges pour émettre un flash lumineux d’une pureté parfaite. Cette technologie vous offre un très haut niveau de sécurité.

Un flash test est effectué avant chaque séance pour s’assurer de la bonne réaction de la peau. Pour le phototype I, le flash test doit être fait 10 minutes à 24 heures avant la 1ère séance. Pour les phototypes II à IV, il doit avoir lieu 3 heures à 24 heures avant à la 1ère séance.

Notre spécialiste utilise la machine Ariane, marque réputée dans le domaine de par ses 20 années d’expérience. Les maître-mots de cette technologie de haut vol sont l’expertise, le savoir-faire et la sécurité. Elle est certifiée CE, fabriquée selon la norme ISO 9001 et brevetée. Grâce à Ariane et ses 40 programmes, nous sommes en mesure de nous adapter aux caractéristiques de votre peau et de vos poils pour vous apporter une solution sur mesure.

Voici les contre-indications générales qui empêchent de pratiquer un traitement de lumière pulsée :
– diabète de type 1 ;
– peaux bronzées et/ou auto-bronzant ;
– cancer de la peau ;
– chimiothérapie et/ou radiothérapie 5 ans après la dernière séance ;
– sida ;
– VIH ;
– hépatite B et C ;
– peau de couleur noire ;
– prise de sels d’Or (antirhumatismaux à action lente qui restent dans l’organisme à vie) ;
– perte de sensibilité ;
– paralysie ;
– femme enceinte.

Les contre-indications qui nécessitent un billet médical au dossier sont les suivantes :
– stimulateur cardiaque ;
– cancer et rémission 5 ans après la dernière séance ;
– médicament photosensibilisant ;
– épilepsie contrôlée (port de coquilles) ;
– diabète de type 2 ;
– allaitement.

Il existe des contre-indications locales :
– contour des yeux et sourcils ;
– coup de soleil (attendre 2 mois) ;
– irritations cutanées ;
– tatouage et maquillage permanent (couvrir avec un crayon blanc et contourner la zone) ;
– affection cutanée ;
– anomalie cutanée (couvrir d’un crayon blanc et/ou contourner la zone) ;
– implants métalliques ;
– stérilet au cuivre ;
– radiofréquence ;
– relissage au laser (attendre 1 an).

Des précautions sont à prendre dans les cas ci-après :
– médicaments photosensibilisants ;
– herpès (ne pas traiter si présence de symptômes, le(la) client(e) devra prendre des antiviraux) ;
– botox (attendre 6 mois) ;
– agent de comblement (attendre un minimum de 3 mois ou selon recommandation du médecin injecteur) ;
– désordre hormonal (nécessitera plus de traitements) ;
– anesthésie générale (si le(la) client(e) se sent maussade et/ou a des variations au niveau corporel) ;
– traitements à l’Accutane (aucun soin durant la prise d’Accutane et 6 mois suivant l’arrêt de ce médicament) ;
– l’exposition solaire ou en cabine est à proscrire. Éviter l’exposition 1-2 mois avant d’entreprendre un traitement. Également, l’application d’auto-bronzant ou d’activateurs de bronzage est à proscrire, car il y a une coloration de la peau ou encore une stimulation de la mélanogenèse qui entre alors en conflit avec le pigment contenu dans le poil (attendre 4 semaines minimum s’il y a eu application d’un auto-bronzant et recommander d’exfolier régulièrement).

La photosensibilisation : Certaines substances engendrent une sensibilité cutanée accrue à la lumière et également aux rayons ultraviolets, voire même un risque élevé de brûlures. Elles correspondent aux accidents cutanés déterminés par l’action combinée de la lumière et d’une substance chimique appliquée sur la peau, ingérées ou injectées.

La technicienne doit vérifier par un questionnaire, à chaque séance, la liste des produits appliqués sur la région traitée dans les dernières 48 heures. Certains produits ne sont pas éliminés par un nettoyage superficiel de la peau. Le jour de la séance, aucun produit ne devra être appliqué sur la peau. Un flash test peut être effectué sur une partie du corps ou une autorisation médicale peut être annexée au dossier.

Réactions possibles :
– rougeurs, léger œdème, croutelles, gonflements ;
– une hyperpigmentation ou une hypopigmentation.

Il y a beaucoup de produits photosensibilisants sur le marché. Nous ne pouvons pas tous les énumérer, mais ceux qui sont très photosensibilisants, notamment certains médicaments, disposent d’une mention : « éviter les lampes UV et l’exposition au soleil ».

Voici une liste non exhaustive de produits photosensibilisants :
 médicaments : anovulants (Diane 35, Yasmine, Lilou), antihistaminiques, antibiotiques (attendre 7 jours), accutane (attendre 6 mois), anti-inflammatoires, tranquillisants, antidépresseurs, chimiothérapie, diurétiques, sels d’or, millepertuis en comprimés, voltaren topique ou en comprimés ;
 
aliments : persil, carotte, céleri, figue (en grande quantité) ;
 
cosmétiques : huiles essentielles, agrumes, coco, parfums, alcool, filtre solaire chimique, kératolytique (AHA, BHA, peroxyde de benzoyle).

Il faut toujours travailler sur une peau saine ne comportant aucune lésion cutanée.  

La lumière pulsée est idéale pour les zones étendues comme le dos, le torse, les épaules. Notre experte est formée pour répondre à toutes les problématiques de pilosité masculine.

Chez les hommes, les poils sont plus épais et implantés plus profondément dans le derme, c’est pourquoi il faudra plus de séances pour éliminer les poils. De plus, la testostérone a tendance à activer la repousse des poils. Ainsi, des séances d’entretien annuelles sont à prévoir dans certains cas pour conserver les effets de la lumière pulsée.

L’épilation longue durée par lumière pulsée n’est pas performante sur les peaux mates et foncées. Elle s’adresse seulement aux phototypes de I à IV.

La seule technique pouvant être pratiquée est la thermolyse : c’est une méthode qui s’adresse à toutes les personnes sans restriction ni distinction : homme et femme. Elle est pratiquée sur toutes les couleurs de peaux ou de poils (y compris les poils blancs, blonds, roux qui ne peuvent pas être traités par lumière pulsée ou laser), toutes les zones du corps et du visage (y compris sourcils, lèvre supérieure, menton, joues…) et même sur les peaux tatouées.

Une fois que le bulbe du poil en phase anagène est complètement détruit, le poil ne peut repousser. L’épilation par lumière pulsée est efficace jusqu’à 90%. Cette technique amoindrit considérablement le poil et peut ensuite être complétée par l’épilation par thermolyse pour atteindre un résultat 100% définitif.

Des changements hormonaux peuvent engendrer une pousse de nouveaux poils.

Le coût de l’épilation longue durée par lumière pulsée est calculé selon les investissements en formation, en matériel et en consommables. C’est un investissement largement rentabilisé si l’on considère les coûts répétés des techniques d’épilation temporaires : crèmes, rasoir, cire…

Carroussel Beauté vous propose de s’adapter à votre budget, n’hésitez pas à en parler lors de votre consultation. 

Le jour de la consultation, un bilan personnalisé peut être établit.

Audrey, titulaire de diplômes en esthétique, a été formée par la prestigieuse école Pyrène pour l’épilation longue durée par lumière pulsée, le premier Centre de Formation en épilation définitive en partenariat avec Dectro International. Elle a ensuite complété sa formation chez BeautyTech, organisme de formation certifié Qualiopi, dispensé par le médecin créateur de la machine Ariane, afin de parfaire et d’enrichir sa technique.

Pour ce qui est de la thermolyse, elle a suivi les enseignements de BeautyTech ainsi que de Pyrène dans le but de pouvoir compléter le traitement d’épilation définitive pour offrir un résultat à 100%.

Il convient d’effectuer 5 à 8 séances d’épilation par lumière pulsée, chacune espacée de 8 à 14 semaines.